Quand la blockchain rencontre l’immobilier

Image for post
Image for post

De nos jours, la chaîne de blocs (blockchain) et crypto-monnaies sont partout. Il ya même des personnalités telles que Floyd Mayweather et le rappeur The Game qui font la promotion des ICOs. Ce n’était qu’une question de temps avant que de telles technologies entrent dans le domaine de l’immobilier. Historiquement, l’immobilier est un environnement assez conservateur dans la plupart des juridictions. Cependant, plusieurs organisations essaient de faire bouger les choses.

Acheter une propriété en bitcoin

Le groupe de sociétés Knox, dont le siège social est situé sur l’île de Man, a annoncé en septembre le lancement d’un projet résidentiel et commercial à Dubaï d’une valeur de 250 millions £, avec des résidences pouvant être achetées en bitcoin. Les studios vont commencer à partir de 33 bitcoin, les appartements d’une chambre iront pour environ 54 bitcoin, les appartements de deux chambres peuvent être achetées pour 80 bitcoins.

La direction de Knox a déclaré que le fait d’autoriser les acheteurs potentiels à utiliser des crypto-monnaies comme moyen de paiement est logique parce que: «C’est une excellente opportunité pour la communauté des crypto-monnaies de se décharger de certains de ses gains significatifs, en particulier les adopteurs précoces». Le projet devrait être achevé d’ici 2019.

Payer son loyer (encore une fois avec bitcoin)

Un promoteur immobilier à Londres, The Collective, permet désormais à ses locataires de payer leurs dépôts en bitcoin. Ce sera la première fois que la crypto-monnaie est acceptée comme paiement sur le marché résidentiel britannique. À la fin de l’année, The Collective acceptera également les paiements de loyer en crypto-monnaie. La direction de l’entreprise a déclaré qu’elle a de nombreux clients internationaux qui préfèrent de nouvelles formes de paiement et cela a tout simplement du sens de leur donner plus d’options.

Cadastre via la chaîne de bloc

Depuis juin 2016, l’autorité foncière de la Suède (Lantmäteriet) teste un moyen d’enregistrer les transactions immobilières sur une chaîne de blocs privée. Selon le cabinet de conseil Kairos Future (qui est impliqué dans le projet), l’initiative pourrait permettre aux contribuables suédois d’économiser plus de 100 millions d’euros par an en éliminant la paperasserie, en réduisant la fraude et en accélérant les transactions. Ce cadre contractuel intelligent fait que l’autorité foncière et d’autres partis, tels que les banques, détiennent des copies des dossiers. Lorsqu’un titre foncier change de mains, chaque étape du processus est vérifiée et enregistrée sur la chaîne de blocs.

Une initiative similaire est actuellement en cours au Brésil. La startup Ubitquity travaille à la modernisation des bureaux d’enregistrement des municipalités de Pelotas et de Morro Redondo en intégrant des informations sur la propriété foncière dans la chaîne de blocs bitcoin.

On peut s’attendre à une nouvelle perturbation de la chaîne de blocs sur les marchés immobiliers dans les mois et les années à venir. Au fur et à mesure que les crypto-monnaies et les technologies liées à la chaîne de blocs entrent sur le marché, d’autres organisations suivront.

Ces opinions sont les miennes.

Cet article est une traduction de la version originale anglaise “When blockchain meets real estate” publiée sur BankNXT.

Written by

Founder of Nuadox | Tech & Innovation Commentator | Digital Strategist | MTL | More about me> psiarri.xyz

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store