Mes prédictions pour la fintech en 2017

Image for post
Image for post

Le développement rapide de nouvelles structures devrait donner vie à certaines tendances intéressantes dans le monde de la fintech en 2017. Voici une liste de certaines choses que nous pourrions voir tout au long de l’année.

Adoption en hausse des robots-conseillers

Par le passé, vous alliez à votre banque, rencontriez votre conseiller et il / elle prenait une commission en échange de conseils et de la gestion de votre argent. Cependant, cette notion est remise en question par beaucoup et contestée par l’importante montée des robots-conseillers. Ceux-ci, convertissent les données importantes en données significatives afin de rendre la vie plus facile aux les investisseurs (souvent avec moins de frais). D’après un rapport de « My Private Banking » l’an dernier, 43% des individus ayant une fortune nette élevée au Royaume-Uni et aux États-Unis utilisent déjà des outils de gestion de patrimoine en ligne, et 70% pensent que les outils de placement automatisés peuvent influer positivement sur les conseils de leur gestionnaire de patrimoine.

Plus d’études de cas pour la blockchain

La chaîne de blocs (blockchain) était un sujet brûlant en 2016, avec de nombreuses banques qui faisaient tout leur possible pour promouvoir leur propre chaîne de blocs, sans avoir fait de progrès significatifs dans une industrie qui auparavant gardait toutes informations sous haute sécurité. Le DTCC, un groupe américain de services de post-négociation qui traite plus de $1,500tn de titres par année, commencera à utiliser la technologie des chaines de blocs d’IBM et des start-ups américaines R3 et Axoni, comme l’épine dorsale de son entrepôt de renseignements commerciaux de nouvelle génération (l’unité réglant les paiements sur défaillance de crédit alternent entre plusieurs devises). Le projet commencera au début de cette année et représente un test majeur pour la mise en œuvre des chaîne de blocs. On peut être certain qu’elle est surveillée de près par une variété d’intervenants de l’industrie.

La regtech s’intéresse à l’infrastructure des gestionnaires d’actifs

Les infrastructures des services financiers de « back » et « middle office » subiront d’autres changements au fur et à mesure que la regtech (technologies de regulation) sera mise en place dans de telles structures. La regtech fournira des exigences réglementaires plus rapides et plus rentables que les systèmes existants. Pour les gestionnaires d’actifs, il sera particulièrement utile de résoudre les problèmes liés à la gestion des données réglementaires et de se conformer aux cycles de déclaration.

L’accroissement des besoins en cyber-sécurité conduira à de nouveau partenariats

La cyber-sécurité est devenue une préoccupation majeure pour de nombreux secteurs d’activité et le demeurera tout au long de 2017. Les violations de données qui ont eu lieu dans les grands magasins, les ministères et les sociétés de services financiers sont susceptibles de continuer. Par conséquent, on peut s’attendre à ce que les entreprises spécialisées en fintech établissent des partenariats significatifs et à long terme au sein des secteurs traditionnels. En septembre 2016, un partenariat a été annoncé au Royaume-Uni entre le ministère de la Culture, des Médias et des Sports (DCMS), le siège du gouvernement de la communication (GCHQ) et les start-ups technologiques de pointe pour développer de nouvelles technologies visant à protéger le pays des cyber-attaques.

La fintech pour les non bancarisés

Ce n’est pas un secret que de nombreux pays en développement sont «non bancarisés», ou plutôt «sous-bancarisés». Les insuffisances en termes d’infrastructure ont contribué à ce fait. L’adoption de téléphones portables, cependant, a été forte dans le monde entier. Cela a conduit à la réussite des solutions de paiement P2P comme M-Pesa (en particulier au Kenya), permettant des paiements plus abordables via les téléphones cellulaires. Plus d’1 milliards de KES (environ 10 milliards de dollars américains) de dépôts et de retraits de monnaie mobile ont eu lieu dans le pays entre juillet et septembre 2016, M-Pesa conservant une part importante (67% du marché). Nous pouvons certainement nous attendre à ce que ces technologies s’étendent à d’autres régions géographiques, et que la concurrence s’accélère.

Le monde est plein de surprises. Peut-être les événements géopolitiques influenceront l’orientation entière de l’écosystème fintech … pour le meilleur ou le pire.

Cette version en français est une traduction de la version originale anglaise “My Fintech Predictions for 2017” publiée sur Financial IT le 30 janvier 2017.

Written by

Founder of Nuadox | Tech & Innovation Commentator | Digital Strategist | MTL | More about me> psiarri.xyz

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store